«

Août 29

Haïdar El Ali, un écologiste passionément engagé

Haidar El Ali Crédit : Jeune Afrique

Haidar El Ali
Crédit : Jeune Afrique

Le changement viendra du citoyen lui-même qui prendra conscience de ses dérives sur l’environnement.

Haïdar El Ali

Après plusieurs tentatives, nous avons réussi à obtenir un rendez-vous téléphonique avec Monsieur Haïdar El Ali, écologiste sénégalais mondialement connu. Activiste, Haïdar El Ali vit en Casamance, plus précisément à Ziguinchor. Il se déplace régulièrement dans la forêt casamançaise pour dénoncer les trafics de bois illégaux et les feux de brousses. Après une journée dans la forêt, il nous a consacré une partie de son temps.

 

Dandé Leydi : Le journal Le Monde vous classe parmi les 100 écologistes les plus influents du monde. Parlez-nous de votre engagement écologique, d’où vous est venue l’envie de défendre l’environnement ?
Haïdar El Ali : L’envie m’est venue de la puissance et la beauté de la nature. L’océan et l’écosystème sont vivants et constamment menacés par des pillages. Ainsi, j’ai commencé à faire de la plongée par amour de l’océan. Un jour, alors que j’étais en plongée sous-marine dans un parc, j’ai vu sur des centaines de mètres carrés, des poissons morts à cause de la pêche à l’explosif. J’ai été tellement révolté que j’ai ramassé tous les poissons que j’ai déversés dans le bureau du directeur du parc.

Comment définissez-vous la vie écologique au Sénégal ?

Il n’y a pas de vie écologique au Sénégal, il y a plutôt une survie écologique. Pour votre information, l’Etat sénégalais autorise l’entreprise TOTAL à vendre un carburant très chargé en soufre. Ce qui fait que dans l’air que nous respirons à Dakar, nous avons 140 microgrammes/m3 de particules en suspension alors que l’Organisation Mondiale de la Santé conseille de ne pas en dépasser 20. A Paris, ils en sont à 28, hors pollution. En plus de cela, les terres sont également lessivées par une agriculture intensive.

COP21 Crédit : RFI

COP21
Crédit : RFI

Pourquoi aucune décision n’est prise par les autorités pour freiner cette pollution qui empoisonne les Sénégalais ?
Vous savez, avant, les Etats africains étaient colonisés par les occidentaux, et ces mêmes Occidentaux étaient colonisés par les multinationales. Aujourd’hui, nous sommes tous colonisés par les multinationales. Quand nous allumons la télé, on nous vante les mérites des grands groupes. Nous sommes dans un système où 1% de la population détient la moitié de la richesse planétaire.

Dans l’air que nous respirons à Dakar, nous avons 140 microgrammes/m3 de particules en suspension alors que l’Organisation Mondiale de la Santé conseille de ne pas en dépasser 20.

Haïdar El Ali

Comment le changement pourrait-il se faire ?
Le changement viendra du citoyen lui-même qui prendra conscience de ses dérives sur l’environnement. Aujourd’hui là où j’habite, je produis ma propre nourriture. Et c’est le conseil que je donne à tout un chacun, il faut être autonome et se nourrir soi-même, car le jour où il n’y aura plus de nourriture à acheter, vous pourrez subvenir à vos besoins par vous-même.

Dans le film Demain de Cyrille Dion et Mélanie Laurent, 21 scientifiques prédisent une destruction de la moitié de la planète en 2100, affirmant que nous n’avons que 20 ans environ si nous voulons changer les choses. Ne faut-il pas agir vite vu que le temps nous est compté ?

Oui il reste peu de temps et c’est pour cette raison que partout dans le monde des murs commencent à être créés par les grandes puissances, des murs tels que l’immigration massive ; et pour moi ces immigrés à qui nous en voulons ne sont que des réfugiés climatiques. Ces puissances savent très bien qu’on n’aura pas assez d’air à respirer ni de nourriture pour tout le monde, donc des murs sont dressés.

 

L’être humain fait beaucoup de mal à l’environnement. Je viens de voir des forêts brulées, il m’est difficile de garder de l’optimisme.

Haïdar El Ali

N’est-il pas urgent d’agir pour les générations futures ?

Il est urgent d’agir. Mais parler des générations futures est une théorie pour moi car si on ne fait rien aujourd’hui, le futur ne verra même pas le jour. Qu’on décide de prendre le train en marche ou pas, la terre rétablira son propre équilibre un jour. Ce qui risque d’être un terrible « tsunami » pour les humains. L’être humain fait beaucoup de mal à l’environnement. Je viens de voir des forêts brulées, il m’est difficile de garder de l’optimisme.

Forêt en Casamance Crédit : Le Quotidien

Forêt en Casamance
Crédit : Le Quotidien

En ce qui concerne l’agriculture au Sénégal, l’agro-écologie et la permaculture étant des techniques plus respectueuses de l’environnement et de l’humain, qu’est ce qui empêche les paysans de l’appliquer ?

Comme je vous l’ai dit tantôt, le fait qu’une majorité se mette à l’agroécologie ou à la permaculture n’arrange pas les puissants lobbys qui dirigent le monde car ils s’enrichissent  grace au système actuel.

Les jeunes doivent se motiver et se battre pour vivre en parfaite symbiose avec l’environnement. Au cas contraire, l’environnement se chargera lui-même de rétablir l’ordre.

Haïdar El Ali

Pour terminer sur une note positive, la jeunesse commence à prendre conscience de l’importance de protéger l’environnement, est-ce une bonne nouvelle ?

Oui cela est très important car aujourd’hui avec internet les jeunes s’informent et agissent. La COP 21 a eu de l’ampleur et a permis de communiquer sur les impacts sur l’environnement et de signer des accords importants. Ce qui n’a pas été le cas de la COP 22 qui est passée inaperçue. D’ailleurs quand j’y étais, je leur ai dit que pendant qu’on se réunit pour trouver des solutions des arbres sont coupés tous les jours. Je nous imagine à la COP 100 où il ne restera qu’un seul arbre sur terre, les scientifiques seront autour de cet arbre et nous chercherons une solution à savoir si on coupe l’arbre ou pas ?!

Mon mot de la fin est que les jeunes doivent se motiver et se battre pour vivre en parfaite symbiose avec
l’environnement, leur écosystème. Au cas contraire, l’environnement se chargera lui-même de rétablir l’ordre et nous en subirons les conséquences.

 

Propos recueillis par Aminata SIDIBE-BA


Si vous avez aimé cet entretien, partagez et n’hésitez pas à nous laisser un commentaire !

1 Commentaire

  1. charles PRALUS

    Cet homme est un héros génial, je lui voue un respect profond, c’est un exemple pour nous tous et la jeunesse en particulier. saluons bien bas son magnifique combat et son éthique hors du commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Patientez SVP...

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez notre newsletter et le magazine Dandé Leydi et profitez de bons de réduction chez nos partenaires (jusqu\'à 20%)